En anglais,  Science-fiction

To be taught if fortunate – Becky Chambers

« Viewed in this way, you can never again see a tree as a single entity, despite its visual dominance. It towers. It’s impressive. But in the end, it’s a a fragile endeavour that can only stand thanks to the contributions of many. We celebrate the tree that stretches to the sky, but it is the ground we should ultimately thank. »

Editeur : Hodder

Synopsis

Quatre personnes, quatre planètes : un groupe d’astronautes part en mission pour explorer des planètes susceptibles d’abriter la vie.
Hommes et femmes, trans, asexuels, fragiles, déterminés, ouverts et humains, ils représentent la Terre dans sa complexité.

Au fil des ans et des atterrissages, ils découvrent des animaux étranges, de « simples » bactéries, et les dilemmes éthiques de l’explorateur bienveillant mais forcément intrusif.
Observer, c’est influencer. Exister, c’est agir.

Pourquoi lire To be taught if fortunate ?

• Pour entrer dans le quotidien d’une équipe de recherche en mission loin de notre système solaire et appréhender leur travail et leurs motivations.

• Pour s’émerveiller devant les paysages les plus insolites de planètes inconnues et rêver d’un futur de recherche spatiale que nous ne connaitrons pas de notre vivant – parce que c’est looong la recherche spatiale.

Mon Avis

J’avais envie de tenter la SF positive et de me faire une idée des écrits de Becky Chambers dont je n’entends que du bien, donc j’ai commencé petit avec cette novella. En VO en prime, parce que le nombre de pages n’est pas délirant … et pourtant j’ai mis un bon bout de temps à en venir à bout. Figurez-vous que le vocabulaire du matériel scientifique ou des organismes vivants ce n’est pas si simple que ça ! Plus sérieusement, la lecture se fait bien, mais ce n’est pas non plus tout simple donc je ne vous conseillerai pas de commencer à lire en anglais avec ce genre de lecture. Surtout qu’elle est disponible en français sous le nom d’Apprendre, si par bonheur aux éditions de l’Atalante.

On suit une équipe d’astronautes envoyés en mission dans un système solaire très lointain pour étudier quatre planètes qui seraient susceptibles d’abriter la vie. Ariadne nous raconte leur quotidien, leurs découvertes importantes et leurs questionnements, voire leurs doutes par moment. Tout cela est envoyé sous la forme d’un rapport de mission à la planète Terre, parce que l’équipage souhaite poser une question. Laquelle, pour l’instant nous n’en savons rien.

Au fil des pages, on prend plaisir à découvrir des paysages incroyables, très différents de ce que l’on peut retrouver sur Terre. Chaque planète apporte son lot de surprises : Aecor, sa glace qui parait rouge, et ses lumières nocturnes est la planète que j’ai préférée. Mais toutes sont véritablement dignes d’intérêt, et les explications d’Ariadne sur les découvertes scientifiques majeures que fait l’équipe permet vraiment de partager leur joie et leur enthousiasme devant les mystères de l’univers. C’est plein de doux sentiments ! Les scientifiques sont complètement passionnées par leurs recherches, ils ont une joie presque enfantine devant toutes ces nouveautés. Et pourtant ils ont un remarquable sens morale lorsqu’il s’agit de ne pas perturber l’environnement qu’ils étudient.

Ce texte fait vraiment ressentir les motivations de la recherche spatiale en général. On a presque envie de devenir astronautes pour les rejoindre. Je me verrais bien conseiller ce livre à quelqu’un qui s’intéresse à l’astronomie, pour transmettre non seulement la réalité du travail – ou plutôt ce qu’elle sera hypothétiquement dans quelques dizaines d’années – mais aussi l‘état d’esprit de ces passionnés. Il y a un véritable respect pour la vie en général, et aussi pour les milliers de personnes qui ont œuvré pour permettre de réaliser la mission. Mais, bien sûr, cette novella s’adresse à tout le monde !

C’est donc un véritable voyage interstellaire, vers des mondes incroyables et riches en découvertes. L’équipage de la mission est admirable par sa morale, par sa passion et son enthousiasme. Et la fin était tout simplement parfaite ! C’était celle qui fallait : dans la lignée de ce qui précède, et qui appelle une admiration sans borne pour les personnages. Si le thème de la conquête spatiale vous intéresse, lisez-le. De mon côté, je commence à lorgner fortement sur la série Les voyageurs, écrite par l’autrice.

6 commentaires

  • tampopo24

    J’avais aussi adoré cette novella et du coup j’ai son roman dans ma PAL. Je trouve juste dommage que la suite n’ait pas encore été traduite sauf erreur de ma part 😅

    • Ecla'Temps

      J’espère que l’on retrouvera les points que l’on a aimé dans ses autres livres alors ! ^^
      La suite du roman ? Il me semble que si, je crois que trois tomes ont été traduits 😀 Si tu parles d’une suite à cette novella, je ne savais pas qu’il y en avait une :O

  • Light And Smell

    Je lis tellement de bons avis sur cette novella je suis assez tentée, d’autant que tu donnes envie d’explorer les différents personnages, mais surtout de découvrir cette équipe de passionnés au sens moral développé !

    • Ecla'Temps

      Elle fait réaliser pas mal de choses sur la beauté de la quête de connaissances et des mystères de la nature ^^ Enfin c’est ce que j’ai ressenti. Les personnages sont surtout vecteurs de positivité et d’émerveillement, mais ne sont pas au centre des rebondissements (d’ailleurs il n’y en a pas tant que ça). En lisant des retours, j’ai l’impression que sa série Les voyageurs est plus centrée sur ses personnages, enfin je me trompe peut-être !
      J’espère que tu l’appréciera si tu te lances dedans, pour ma part j’ai vraiment passé un bon moment ^^

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :