En français,  Fantastique

L’appel de Cthulhu – H. P. Lovecraft

« Certaines qualités vocales sont propres aux hommes, et d’autres aux animaux ; et rien n’est plus terrible que d’entendre les unes jaillir des gosiers des autres. »

Editeur : Bragelonne

Synopsis

Boston, 1926. Suite au décès, dans des circonstances étranges, de son grand-oncle, Francis Thurston découvre dans les documents dont il hérite l’existence d’une secte vouant un culte à une créature innommable, endormie depuis des millions d’années.

Sacrifices indicibles pratiqués dans les bayous de Louisiane, meurtres mystérieux perpétrés dans divers endroits du globe, artistes sombrant dans la démence après des visions nocturnes terrifiantes, renaissance de cultes ancestraux et surtout, une cité cyclopéenne surgissant de l’océan lors d’une tempête… Thurston va comprendre peu à peu que les recherches de son grand-oncle concernant le culte de Cthulhu étaient bien trop proches de la vérité et que, dans l’ombre, des adeptes œuvrent au réveil de leur dieu païen, prêts à faire déferler la folie et la destruction sur le monde.

Les astres sont alignés. La fin est-elle proche ?

Pourquoi lire L’appel de Cthulhu ?

• C’est un bon point d’entrée à l’univers de Lovecraft et au mythe de Cthulhu, qui ont influencé toutes les littératures de l’imaginaire par la suite.

• Son ambiance inquiétante à souhait, qui fait frissonner et trouble par son réalisme.

Mon avis

Après La couleur venue d’ailleurs, je poursuis ma découverte de l’univers de Lovecraft avec cette seconde nouvelle du maître. On y découvre un de ses mythes emblématiques – si ce n’est Le mythe emblématique – de son imaginaire : Cthulhu.

La narration nous entraine dans une enquête menée par Francis Thurston, lorsqu’il se plonge dans les notes de son grand-oncle dont il a hérité, à la suite du décès mystérieux de ce dernier. Il y est fait mention d’un rite obscur et d’événements effroyables qui, mis ensemble, semble présager d’une bien sombre vérité.

Je dois dire avoir particulièrement apprécié la narration dans son ensemble, qui permet de nous plonger dans une ambiance de mystères très inquiétants : comme le personnage, on découvre les indices un par un tout en sachant que l’on se dirige vers une conclusion glaçante et malsaine. Une importance toute particulière est accordée aux détails, comme les dates et les noms des personnages, ce qui donne un sentiment de réalité particulièrement fort au récit et une narration presque journalistique/de compte-rendu d’enquête.

Malgré cette immersion rapide dans le récit, j’ai tout de même senti passer ses réflexions racistes malheureusement symptomatiques de l’auteur et de l’époque. Autant dire que si vous ne pensez pas pouvoir – ou vouloir- faire abstraction de ces remarques, la lecture risque d’être compliquée.

Au niveau du fond, on ne fait qu’effleurer le mythe de Cthulhu. Ça m’a donné envie d’en apprendre plus sur toute cette mythologie et les monstres qui y sont associés ! Tous les détails qui sont rapportés font frissonner parce que c’est si bien raconté qu’on dirait qu’il y a une part de vraie là-dedans. Et franchement il ne vaudrait mieux pas … l’humanité serait mal barrée. Lovecraft sait vraiment bien entretenir ses ambiances dérangeantes et on se sent obligé de continuer la lecture pour découvrir de quoi il est question.

En bref, cette petite nouvelle fait vraiment sont effet en instaurant une ambiance malsaine et déroutante propre à l’auteur. C’est une introduction très sympa au mythe de Cthulhu, emblématique de son univers et à l’influence énorme sur la littérature de l’imaginaire. Il faut cependant passer outre les remarques racistes intempestives.

8 commentaires

  • Steven

    H. P. Lovecraft est un auteur qui m’intrigue autant qu’il m’effraie. J’ai peur que son style et sa plume ne me conviennent pas. Il faudrait vraiment que je te tente l’expérience car tu es très enthousiaste le concernant.

    • Ecla'Temps

      Dans ce cas, je te conseille de commencer avec quelques unes de ses nouvelles ^^
      Elles sont très courtes (environ 70 pages) et ça te permettra de voir si son style te convient 😀 Et si l’univers te plait, tu pourras te plonger dans ses autres œuvres sans crainte par la suite !
      En tout cas ça me fait très plaisir que mon avis t’encourage à découvrir cet auteur !

      • Steven

        Même si je n’ai pas trop le format, je pense que tu as raison c’est une belle mise en bouche et une entrée en la matière raisonnable 😉

        • Ecla'Temps

          Ah je comprends, les nouvelles ne m’attiraient pas trop non plus avant de commencer le projet Ombre. Maintenant que j’en lis plus souvent je trouve qu’elles permettent d’entrevoir l’univers d’un auteur sans trop s’engager dans un long roman ^^
          J’espère que tu auras l’occasion de te faire une idée sur Lovecraft d’une manière qui te conviendra 😀

  • Wonderbooks

    J’ai découvert cette nouvelle l’année dernière dans un recueil et même si j’ai bien aimé l’ambiance très glauque, j’ai eu comme toi beaucoup de mal à faire abstraction des propos racistes de l’auteur.
    Si tu aimes les ambiances fantastique de Lovecraft, je te recommande la nouvelle « La tourbière hantée ». De toutes celles que j’ai lu, c’est celle que j’ai préféré ^^

    • Ecla'Temps

      Super ! Merci beaucoup pour la recommandation ! 😀
      Je ne crois pas qu’elle soit encore sortie dans cette collection (oui c’est mon âme de collectionneuse qui parle, elle aime bien que tout soit uniforme) mais si elle sort ou je la croise quelque part je me laisserais sans aucun doute tenter ^^

    • Ecla'Temps

      Moi aussi j’avais quelques appréhensions : le genre ne correspond pas forcément à ce que j’ai l’habitude de lire, et je me méfie un peu des classiques et des problèmes liés à la mentalité de l’époque
      Mais je me suis laissée convaincre par les nouvelles : elles se lisent vraiment rapidement donc j’ai tenté le coup 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :