En français,  Fantasy

La Voie des Rois, partie 2 – Brandon Sanderson

« Bien sûr, dit-elle. Moi aussi, je suis toujours franche. Tellement remplie de franchise, en réalité, qu’elle fait parfois ressortir des mensonges par mes lèvres. Il n’y a pas de place pour eux à l’intérieur, vous voyez. »

Editeur : Le Livre de Poche

La Voie des Rois est le premier tome des Archives de Roshar. Il est divisé en deux parties dans la version française.

Synopsis

Je me souviens des jours avant l’Ultime Désolation. Avant que les Hérauts ne nous abandonnent, et que les Chevaliers Radieux se retournent contre nous. Des jours où la magie était encore de ce monde, et l’honneur dans le cœur des hommes. Aujourd’hui nous surveillons quatre personnes. Le premier est un chirurgien qui est devenu soldat dans une guerre brutale. Le deuxième est un assassin qui pleure en tuant. La troisième est une jeune femme dont la robe d’étudiante abrite un cœur de voleuse et de traîtresse. Le dernier est un prince dont les yeux se sont ouverts sur le passé, tandis que son appétit pour la guerre décroît. Le monde changera. La magie des anciens jours sera de nouveau la nôtre. Ces quatre personnes sont la clé. L’un d’entre eux nous aidera. Et l’un d’entre eux nous détruira.

Pourquoi lire La Voie des Rois ?

• C’est l’œuvre majeure de Brandon Sanderson, celle qu’il a mis de nombreuses années à écrire.

• L’univers est vaste, original et vraiment cohérent : chaque élément induit des conséquences (par exemple les tempêtes ont transformé la flore : l’herbe se retire sous les pieds des passants pour se protéger, les arbres poussent dos au vent).

• La réflexion sur la religion, sur l’honneur et sur le but de la vie est très approfondie.

Mon avis

J’avais déjà lu quelques livres de Brandon Sanderson : le premier tome de Fils-des-brumes et son court roman L’Âme de l’Empereur. Les deux m’avaient beaucoup plu (d’ailleurs il faudra que je revienne à Fils-des-brumes un de ces jours) ! Cependant, en m’attaquant à La Voie des Rois, je savais que je commençais une aventure autrement plus ambitieuse. Et effectivement : Waouh !

Dans ce tome, nous suivons les aventures de nos quatre protagonistes, mais surtout dans leurs questionnements : au sujet de la Religion et du bien/mal pour Shallan, de l’honneur et de la guerre pour Kaladin et Dalinar. Szeth est moins présent mais je pense qu’il aura plus d’importance par la suite.

L’auteur prends sont temps pour nous peindre un monde ravagé par les tempêtes, et ses peuples avec leur sens de l’honneur, leurs légendes. Les magnifiques illustrations en début de chapitre nous plongent dans l’univers et sont un vrai plus à l’histoire. Il n’empêche qu’à l’issue des 1400 pages de lecture (des deux parties du tome), il ne s’est pas passé tant de chose que ça même si on a pris le temps de s’émerveiller de cet univers riche et intrigant. J’espère que l’avancée dans l’histoire prendra un peu plus de place dans les prochains tomes avec de bonnes scènes d’action comme Sanderson sait les écrire, mais en attendant j’ai été ravie de ce premier tome.

J’ai adoré le personnage de Sylphrena qui accompagne Kaladin ! Elle apporte toujours un point de vue amusant, juste et innocent. Leur duo est vraiment mémorable, deux personnages très différents mais si complémentaires : Kaladin, abimé par son passé mais qui se dépasse pour se montrer courageux et sauver le plus de monde possible, et Syl légère, essentielle, adorable.

Ce livre parle avant tout d’honneur et de responsabilités. Pour les personnages, la question est toujours de savoir qu’elle est la chose la plus juste à faire, celle qui répondra à leur devoir. C’est toujours le point central, bien qu’ils soient confrontés chacun de leur côté au désespoir, à la honte ou à la tentation de se relâcher.

En fermant ce livre, on finit exalté par des scènes poignantes et l’esprit plein d’interrogations. Parce que oui, on nous donne suffisamment d’informations pour rentrer dans l’univers mais pas pour en comprendre tous les rouages (que les personnages ne connaissent pas non plus d’ailleurs). On découvre véritablement le monde en même temps qu’eux, creusant les secrets oubliés et les magies disparues qu’il renferme.

Cet état semi-comateux en refermant le livre, pleine d’étoiles dans les yeux, confirme son statut de grand coup de cœur. Alors oui, je lirai la suite sans faute !

Un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :