En français,  Science-fiction

À la lueur d’une étoile inconnue – Christopher Paolini

« Kira tendit la main en signe d’amitié. Le chat se hérissa et retroussa ses babines. – Comme tu voudras, petit enfoiré, marmonna-t-elle. »

Editeur : Bayard

À la lueur d’une étoile inconnue est le premier tome de la série Idéalis.

Synopsis

Kira Navárez rêvait d’un monde nouveau.
Elle vient de réveiller un cauchemar d’une ampleur intersidérale…

Lors d’une mission de routine sur une planète inconnue, Kira découvre un organisme vivant d’origine extraterrestre. Fascinée, elle s’approche de l’étrange poussière noire. La substance s’étend sur tout son corps et commence à prendre le contrôle. Kira, en pleine transformation, va explorer les dernières limites de sa condition d’être humain.
Mais quelle est l’origine de cette entité ? Quelles sont ses intentions ?
La scientifique n’a pas le temps de répondre à ces questions : la guerre contre les aliens est déclarée, et Kira pourrait bien être le plus grand et le dernier espoir de l’humanité.

Pourquoi lire À la lueur d’une étoile inconnue ?

• Pour son univers bien construit et documenté : la technologie est bien pensée, les divergences entre les humains et les aliens sont intéressantes.

• Si vous aimez le space opera ou tout simplement les scènes d’actions, vous apprécierez les nombreuses scènes de combats dans l’espace ou sur des planètes inconnues.

Mon avis

Je n’ai jamais lu Eragon, mais quand j’étais petite, j’aimais beaucoup l’adaptation en film. Alors, elle ne brille pas spécialement par son intrigue ou ses personnages – il parait que les livres sont beaucoup mieux – mais on peut y admirer des dragons et à l’époque ce n’était pas si courant que ça dans les films. J’aimais beaucoup regarder Saphira. Bref, tout ça pour dire que quand j’ai vu que Christopher Paolini sortait une nouvelle saga, j’ai tout de suite voulu tenter le coup et voir ce que ça donnait.

D’abord, ce qui est frappant quand on se plonge dans cet univers, c’est l’attention portée à la technologie. L’histoire se passe dans plus de 200 ans, et les humains ont des capacités qui pourrait ressembler à de la magie de nos jours. Ils peuvent par exemple voir les champs magnétiques, revisionner des souvenirs, s’envoyer des messages par la pensée, etc. Et tout cela est très bien pensé : on sent que l’auteur a passé énormément de temps à se documenter et à étoffer son univers. J’ai lu quelques avis qui déploraient beaucoup trop de termes techniques et scientifiques, mais je n’ai pas ressenti cette gêne. Bon certes, je fait des études scientifiques donc ça me semble assez familier, mais on donne juste assez de détails pour imaginer correctement les technologies et comment elles fonctionnent sans forcément partir dans des explications compliquées. Non, vraiment, j’ai beaucoup apprécié cet aspect de l’univers.

Au niveau de l’intrigue, on a une explosion d’évènements et de rebondissement au début et à la fin du roman, mais la partie centrale souffrent de quelques longueurs. Il se passe toujours quelque chose, mais cela n’amène pas forcément une progression dans l’histoire et c’est ce qui donne cette sensation de longueur. Je pense qu’il aurait été largement possible de réduire la taille de certains passages, voire d’en couper, d’autant plus que le livre est un gros pavé !

Kira, l’héroïne du roman, ne cesse jamais de se battre malgré toute les merdes qui lui tombent dessus. Elle relègue ses peines au second plan pour se concentrer sur ce qu’elle peut faire et cherche toujours à s’améliorer. Des craintes, elle en a – et qui sont très bien justifiées au cours de l’histoire – malgré tout elle semble toujours se relever. Cependant c’est aussi ce qui la rend un peu froide et distante. Autant dire qu’elle évolue beaucoup entre le début et la fin de ce tome, malheureusement ce n’est pas vraiment le cas des autres personnages. Ils ont tous une personnalité bien approfondie et haute en couleur, pourtant le manque de remise en question et d’évolution les efface un peu de notre esprit.

On en vient donc à ce qui a cruellement manqué pour moi dans ce roman : l’émotion. On se concentre énormément sur l’intrigue et sur l’univers, mais quand une tragédie se produit on passe très vite à autre chose. Peu de scènes sont parvenues à me toucher. J’ai finalement le sentiment qu’on m’a raconté une histoire intéressante, mais que je ne l’ai pas vécu. Et c’est ce qui fait qu’Idéalis manque d’impact.

Accessoirement, l’apparence des aliens ne m’a pas totalement convaincue, mais cela reste une question de goût. Leur développement est néanmoins très intéressant à mettre en comparaison avec les humains.

En résumé, Idéalis propose une histoire pleine de rebondissement avec une univers détaillé et immersif, porté par une héroïne qui ne renonce jamais. Mais elle peine parfois à avancer dans son intrigue et est loin de m’avoir marquée. Tout semblait distant et coulait sur moi sans m’impacter véritablement. Je ne sais pas encore si je lirais la suite : je verrais en fonction du résumé pour comprendre dans quelle direction a décidé de partir l’auteur.

4 commentaires

  • Steven

    J’aime assez les deux premiers tomes d’Eragon mais le troisième est tellement rempli de longueur que je n’ai toujours pas lu le dernier tome de la saga.
    C’est dommage mais ça m’a refroidit quant au potentiel de l’auteur. Je ne pense pas lire ce premier tome d’autant plus que les avis divergent énormément.

    • Ecla'Temps

      Oui je comprends tout à fait 🙂 Pour le coup je trouve Idéalis plein de bonnes idées mais pas si plaisant à lire que ça : tu risques d’être à nouveau dérangé par les longueurs :/

  • Wonderbooks

    Malgré ton avis plutôt positif, je ne pense pas que je vais me tourner vers ce livre. J’ai un peu de mal à trouver mon compte avec le space opera et justement, dès que c’est trop « pointue » et scientifique, ça ne me plait pas vraiment.

    • Ecla'Temps

      En effet, tu risques d’être ennuyée par certains passages dans ce cas, mais le livre ne manque pas d’action non plus. Je suis assez partagée entre avoir beaucoup aimé l’univers d’Idéalis et le fait que ma lecture m’a semblé un peu longue et distante … A toi de voir en fonction de tes préférences 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :